Critères de qualité :

Pour s’en assurer, on cherche à connaître :

–          Le nom botanique de la plante dont elle est issue (en latin)

–          La partie de plante distillée

–          L’origine géographique

–          Le chémotype (constituants caractéristiques) voire la composition chimique totale

–          Le mode d’extraction

–          Le mode de culture (conventionnel, sauvage ou biologique)

–          Les conditions de conservation et de stockage

–          Les certifications éventuelles

–          Le n° d’enregistrement dans les registres officiels des substances (CAS et/ou EINECS)

–         D’autres données physico-chimiques : densité, point éclair, indice de réfraction, pouvoir rotatoire, présence de métaux lourds, traces de pesticides…

Ces données permettent de savoir si l’huile essentielle est vraiment pure et naturelle (ni modifiée, ni diluée, ni déterpénée, ni rectifiée, ni reconstituée). En effet, les huiles essentielles sont des substances très coûteuses et très recherchées. Elles sont donc très souvent frelatées par adjonction d'huiles de mauvaise qualité ou par l'adjonction de produits de synthèse bien moins onéreux.

Afin de diffuser ces critères de qualité, l’AFNOR a établi des normespour certaines huiles.

Certaines ont des monographies dans les Pharmacopées Française et Européenne.13659355268391365935526839

voir notre site www hortysiane.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *